Le capotage industriel pour réduire les nuisances sonores

Découvrez les services d’Acoustique Consulting, une équipe d’experts dédiée à l’acoustique industrielle. Notre spécialité : le capotage acoustique. Le capotage acoustique, également appelé capot anti-bruit ou capot insonorisant, est une technique utilisée dans le domaine de l’acoustique industrielle pour réduire les émissions sonores générées par des équipements ou des machines. L’objectif du capotage acoustique est de créer une barrière physique entre la source de bruit et l’environnement environnant, permettant ainsi de créer des conditions de travail plus silencieuses et de respecter les normes réglementaires en matière de bruit industriel.  

Comment réduire les nuisances sonores dans l'industrie ?

Découvrez les services d’Acoustique Consulting, une équipe d’experts dédiée à l’acoustique industrielle. Notre spécialité : le capotage acoustique. Le capotage acoustique, également appelé capot anti-bruit ou capot insonorisant, est une technique utilisée dans le domaine de l’acoustique industrielle pour réduire les émissions sonores générées par des équipements ou des machines. L’objectif du capotage acoustique est de créer une barrière physique entre la source de bruit et l’environnement environnant, permettant ainsi de créer des conditions de travail plus silencieuses et de respecter les normes réglementaires en matière de bruit industriel.  

1/ L'acoustique industrielle

Comprendre le bruit industriel

L’acoustique industrielle est un domaine complexe, où l’isolation et la réduction du bruit sont des enjeux majeurs. Le bruit industriel se compose de vibrations sonores générées par les machines et les processus de production au sein d’une usine. Ces vibrations peuvent être transmises à travers l’air, mais aussi par les structures du bâtiment, créant ainsi une pollution sonore qui peut affecter tant le personnel que l’environnement proche.

La compréhension du phénomène acoustique passe par une analyse précise des sources de bruit : identification des machines ou processus responsables, étude des fréquences produites, mesure de leur intensité, hiérarchisation des différentes sources sonores identifiées. Cette démarche permet d’établir un diagnostic acoustique fiable pour envisager ensuite les solutions adaptées, par ordre de priorité. Acoustique consulting intervient tout au long de ce processus et diagnostic afin de vous proposer des solutions adaptées, en optimisant le rapport GAIN SONORE sur INVESTISSEMENT FINANCIER.

La mesure de l'exposition sonore en milieu industriel

Une fois le diagnostic établi, il s’agit d’évaluer précisément l’exposition sonore dans le milieu industriel. La mesure est effectuée à différents endroits stratégiques, en point fixe ou mobile, pour obtenir une cartographie détaillée du niveau sonore.

Ces données quantitatives sont essentielles pour définir les futures actions correctives nécessaires : choix d’un matériel moins bruyant, mise en place d’une isolation phonique efficace ou encore conception d’un capotage spécifique pour atténuer le bruit.

L’atténuation acoustique est souvent la solution privilégiée dans l’industrie car elle permet non seulement une réduction significative du niveau sonore mais également une amélioration globale des conditions de travail.

2/ La définition du capotage acoustique

Le capotage acoustique est une technique de réduction du bruit ambiant, particulièrement utilisée dans le secteur industriel. Il s’agit d’un procédé qui consiste à “envelopper” une source sonore avec un capot doté d’une isolation phonique. Cet isolant acoustique peut être constitué de différents matériaux techniques, dont le choix dépend des spécificités du bruit et fréquences à atténuer.

L’efficacité du capotage repose sur la qualité et la technicité des matériaux acoustiques utilisés et leur capacité à absorber les ondes sonores, notamment en fréquences. Plus la paroi insonorisée est dense et épaisse, plus elle sera efficace pour réduire les nuisances sonores.

Un autre élément clé du capotage acoustique est d’atténuer les bruits. Il sert à diminuer l’intensité des sons sans altérer leur qualité. Le choix de cet élément doit être fait en fonction des caractéristiques du bruit émis par la source.

Le capotage acoustique offre une solution anti-bruit efficace pour maîtriser les nuisances sonores liées aux activités industrielles. 

Faites appel à un expert en acoustique pour répondre à vos questions. 

Capotage industriel en extérieur

3/ Les types de capotages

Capotage total ou partiel

Le capotage, qu’il soit total ou partiel, est une méthode efficace pour atténuer les nuisances sonores. Le choix entre ces deux types dépend de la source du bruit et des contraintes opérationnelles. Le capotage total enveloppe entièrement la source du bruit tandis que le capotage partiel ne couvre que certaines parties.

Ces structures peuvent être fabriquées à partir de divers matériaux tels que le métal rigide ou le plastique flexible, offrant ainsi une variété d’options en fonction des besoins spécifiques.

Toutes les contraintes de production et de maintenance sont prises en compte dans le choix de la solution et de ses caractéristiques.

Écrans et barrières antibruit

Capotage acoustique industriel
Réduire le bruit d'une machine industrielle

Les écrans et les barrières ou les murs antibruit sont d’autres solutions efficaces pour réduire les nuisances sonores dans l’industrie. Ils sont généralement utilisés pour isoler une zone spécifique où le bruit est particulièrement problématique.

Comme avec le capotage, ces structures peuvent être faites de différents matériaux, y compris du métal rigide ou du plastique flexible, en fonction des exigences acoustiques et structurelles.

4/ Les solutions complémentaires au capotage

Qu'est-ce que les pièges à son et comment fonctionnent-ils ?

Les pièges à son, aussi appelés baffles acoustiques, sont des dispositifs essentiels dans le système d’insonorisation industrielle. Ils agissent comme des absorbeurs de bruit, capturant les ondes sonores avant qu’elles ne se propagent dans l’environnement.

Le principe est simple : une couverture en matériau isolant phonique est placée autour de la source de bruit.

Cette couverture peut être renforcée par un pare-vapeur pour améliorer ses performances acoustiques. Les ondes sonores sont alors piégées et absorbées par le matériau isolant, réduisant ainsi significativement le niveau de bruit.

La ventilation insonorisée : enjeux et solutions

Dans un contexte industriel où la maîtrise du bruit est cruciale, la ventilation insonorisée représente une solution complémentaire au capotage efficace. Les systèmes de ventilation peuvent générer des niveaux importants de nuisances sonores qui doivent être contrôlés pour garantir un environnement sain et conforme aux normes réglementaires. Pour ce faire, l’utilisation d’une plaque insonorisante sur les conduits ou encore l’intégration d’un silencieux dans le circuit aéraulique permettent d’atténuer considérablement ces nuisances.

L'intérêt des hottes acoustiques dans l'industrie

Il est important de souligner l’utilité indéniable des hottes acoustiques dans le secteur industriel. Ces dispositifs, souvent utilisés en complément du capotage, ou sur des machines en hauteur, permettent de réduire les émissions sonores à la source.

En enveloppant la machine ou l’équipement bruyant, la hotte acoustique agit comme un bouclier qui empêche le bruit de se propager. Elle est généralement constituée d’un matériau absorbant et isolant phonique pour une efficacité optimale. Ainsi, les hottes acoustiques contribuent grandement à l’amélioration des conditions de travail et au respect des normes environnementales.

5/ La norme réglementaire du bruit industriel

La norme réglementaire du bruit industriel est un élément crucial dans la gestion des nuisances sonores. Cette norme définit les limites acceptables de bruits en milieu industriel. Elle vise à protéger les travailleurs et le voisinage contre une exposition excessive au bruit. 

Cette réglementation comprend des directives précises sur le niveau de décibels acceptables, la durée d’exposition et les mesures d’atténuation nécessaires. Les entreprises sont tenues de se conformer à ces exigences pour garantir un environnement de travail sûr et sain. Une entreprise qui émet plus de 80 db en moyenne durant 8 heures devra prendre des mesures correctives.

Le respect de cette norme est essentiel pour minimiser l’impact du bruit industriel sur la santé humaine et l’environnement. Il convient donc d’utiliser divers modes de capotage pour réduire efficacement le niveau sonore dans les installations industrielles.

Nous ne pouvons sous-estimer l’importance des normes réglementaires en matière de gestion du bruit dans le secteur industriel. Elles constituent un cadre indispensable pour assurer une production industrielle durable et respectueuse de notre environnement sonore, ainsi que pour assurer la protection des opérateurs et travailleurs.

Vous désirez approfondir le sujet, nous vous recommandons notre livre blanc 

Acoustique Consulting est certifié par l’organisme de Qualification de l’Ingénierie OPQIBI

 

A noter quelques points réglementaires sur les nuisances sonores au travail = 

Protection des travailleurs :
Décret 2006-892 du 19 juillet 2006 relatif aux prescriptions de sécurité et de santé applicables en cas d’exposition des travailleurs aux risques dus au bruit et modifiant le code du travail (deuxième partie : décrets en Conseil d’Etat).
Arrêté du 19 juillet 2006 pris pour l’application des articles R. 231-126, R. 231-128 et R. 231-129 du code du travail.

Environnement de travail :
Décret 88-930 du 20 septembre 1988 relatif aux dispositions applicables aux opérations de construction dans l’intérêt de l’hygiène et de la sécurité.
Arrêté du 30 août 1990 pris pour l’application de l’article R. 235-2-11 du code du travail et relatif à la correction acoustique des locaux de travail.

(source : https://travail-emploi.gouv.fr/sante-au-travail/prevention-des-risques-pour-la-sante-au-travail/autres-dangers-et-risques/article/bruit-en-milieu-de-travail#I-Donnees-generales  )